Parquets contrecollés

Apparus sur le marché il y a environ 40 ans et principalement originaires des pays nordiques, ces parquets contrecollés avaient pour principaux bénéfices de limiter les consommations de matières et de diminuer les épaisseurs.

Ils sont constitués de plusieurs couches de matières différentes, le parement demeurant quant à lui en bois massif de 2 à 6 mm d’épaisseur suivant les modèles et leur destination.

On notera cependant que l’appellation parquet est réservé aux revêtements bois rénovables dont l’épaisseur minimale du parement est de 2,5 mm.

La pose flottante a rendu plus rapide la mise en œuvre du matériau, rapidité accentuée ce jour avec l’apparition des systèmes clips.

Dans un premier temps, conçus pour des applications en rénovation, la technique pose flottante s’est largement étendue aux chantiers neufs.

Cette technique de pose rencontre régulièrement des critiques liées au confort acoustique qu’elle génère, celui-ci étant plus ou moins agréable et apprécié.

Dans tous les cas, une sous-couche sera interposée entre le parquet et le support.